Les jardins du Bois des Moutiers... SUITE

Publié le par anninou57

C'est vrai que les fleurs d'azalées sont belles et sentent si bon... mais il faut continuer, et nous suivre sur le sentier descendant vers la falaise et le fond des jardins!

 Regardez...

 

100_0912.jpg

 

La mer apparaît de temps en temps, quand les rhododendrons, grands comme des arbres, veulent bien écarter leurs branches et offrir l'horizon au regard.

Plus nous descendons, plus le sentier est bordé de fougères, gunera, et autres plantes d'ombre. Nous arrivons au fond de la vallée, où a été aménagé un plan d'eau. S'y déverse une petite cascade. Nous ne sommes plus en mai, en Normandie, mais dans un lieu qui a échappé au temps et à la complexité de l'époque moderne! Et c'est bien le message qu'ont voulu nous faire passer les artisans de ce jardin: l'homme doit retrouver un lien avec la Nature, et s'inspirer de sa beauté et de sa sérénité.

 

100 0913

100 0915

 

 

Nous nous attardons sur les sentiers autour du jardin d'ombre, et regagnons doucement les hauteurs du domaine. 

Le début de la visite a été marqué par ces jardinets aux échelles intimes qui bordent la maison: on ressent les limites du jardin. Plus on s'éloigne, plus ces limites s'effacent, et plus l'homme se sent petit face à l'immensité de la Nature.

Nous avons admiré des tableaux, entendu l'opéra des oiseaux, touché des plantes rares, été ennivrés par les parfums d'un paradis que nous avons quitté à regret.

Merci Miss Jekyll, de nous avoir offert un tel émerveillement, et merci M. Mallet, pour cet après-midi hors du temps.

 

100 0917

100_0894.jpg

 

Envie d'aller plus loin?

http://www.bois-des-moutiers.fr/

http://www.boisdesmoutiers.com/

http://www.gertrudejekyll.co.uk/

 

 

L'évocation ce ces jardins m'a donné envie de vous parler d'un album, Fleur de lune, écrit par Einar Turkowsi et paru chez Autrement Jeunesse.

 

fleur de lune011

 

 

fleur_de_lune2012.jpg

 

Sur ces vallons, où de grands chênes se dressaient haut dans le ciel, un profond silence régnait. Ici, la lumière semblait être comme nulle part ailleurs. (...)

Au milieu de cette végétation luxuriante, on pouvait, si on savait les trouver, emprunter de sombres et étroits sentiers qui, dès  après le premier virage, se perdaient dans une mer de fleurs et d'arbres gigantesques.

 

C'est dans cette atmosphère que commence l'histoire d'un vieux monsieur, M. Ribblestone, vivant heureux dans sa maison et parmi ses plantes. Un jour, il découvre une nouvelle plante, inconnue, venue pousser là il ne sait comment. Il s'arme de patience, et tous les jours la soigne, l'observe... Que deviendra ce mystérieux bouton de fleur?

Le texte est à mi-chemin entre la fable et la poésie. Les illustrations, en noir et blanc, sont enchanteresses et appelle l'esprit à se promener parmi les fleurs éventail et les perles du marais.

 

Je ne résiste pas à l'envie de vous présenter les créatures qui peuplent le jardin de M. Ribblestone!

 

fleur_de_lune3013.jpg

 

Nous espérons que ce premier voyage en notre compagnie vous a plu.

N'hésitez pas à nous laisser vos impressions! A bientôt...

 

 

Publié dans jardins

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :